Alfred

Alfred zizaillait encore mais sa chanson moustiquante sciait le cerveau. Le détective était affalé sous des étoiles bon marché. Une tentative pour se relever. Energie, odeur, entité inhumaines, ses côtes servirent de punching-ball à un démon de l’Enfer. Il demanda grâce à une paire de jambes excitées, se prit un pied botté dans le bas-ventre. Un éclair lui déchira les tempes. Le démon braillait en chinois. Résumé : il ne fallait plus s’intéresser à la famille Lin ou ça se terminerait dans le sang. Pour faire bonne mesure, un dernier but dans le crâne. Leong reflua dans une contrée boueuse ».
Texte de l’éditeur : Dominique Sylvain, avec le talent inimitable qu’on apprécie dans ses romans publiés chez Viviane Hamy, nous propose cette chinoiserie et, litchi sur le gâteau de riz gluant, elle y fait vrombir un sacré personnage : un moustique. Une première dans le bestiaire des polars.

couvALFRED-1

Éditions sKa (numérique), collection Noire sœur, ASIN : B00EO5KM4G, http://ska-librairie.net



Laisser un commentaire