Manta Corridor

Louis Manta, le shampouineur du salon Les Féeries de Dakar à Paris, est porté disparu. Lola Jost et Ingrid Diesel sont appelées à la rescousse par sa patronne, la truculente Lady Mba. En échange de trois perruques et d’une bonne coupe, ces deux drôles de dames partent à l’aventure dans le petit monde de la pègre parisienne et jusqu’aux mers du Sud, dans les dangereux récifs de Manta Corridor.

 couv_Manta-corridorManta

Ingrid et Lola # 3
Editions Viviane Hamy, collection Chemins Nocturnes, ISBN-10 : 2878582268
Editions Points (poche), ISBN-10 : 2757811886

 

REVUE DE PRESSE

« Et le talent de Dominique Sylvain tient autant à l’intrigue, rondement menée, qu’à cette faculté de ciseler des dialogues dans une langue souple, drôle, et même, osons le dire, « audiardesque ». C’est grâce à cette fantaisie, cet amour qu’elle éprouve pour ses personnages, que le livre se dévore d’une traite. »
Jean-François Delapré, Page

« Après Passage du désir et La fille du samouraï, c’est la troisième aventure de cet harmonieux duo, pourtant improbable. Ce résumé n’est que partiel, car Dominique Sylvain cultive une réjouissante complexité inventive. Voilà un foisonnant roman, riche en énigmes, multipliant les péripéties. On se laisse volontiers entraîner dans cette étourdissante enquête labyrinthique. Les décors parisiens et tropicaux contribuent à l’ambiance. Tous les personnages sont savoureux. Chacun possède un vécu particulier qui le rend crédible et vivant. Très réussie, cette palpitante histoire à suspense est un régal.
Claude Le Nocher, action-suspense.over-blog.com

« Comme à son habitude, Dominique Sylvain nous promène dans ce quartier parisien que peuplent d’étranges habitants : une voyante qui souffre de problèmes de vision, une coiffeuse africaine qui se meurt de jalousie, un ex-mari qui se ressource à l’ombre de la jeunesse, une jeunette partisane des batailles rangées, une marchande de journaux compagne d’un bricoleur au noir, un chanteur de rue prompt à l’improvisation jazzistique, des membres de la brigade fluviale récemment endeuillée, un brocanteur à tendance nazi, des patrons d’un club privé adeptes des bombes incendiaires, des méduses et des épaves, des GPS et des couteaux de plongée… Du microcosme au vaste monde, voilà un dénouement à l’image de l’auteur : inattendu, optimiste et « vagabond ».
Luis Alfredo, www.rayonpolar.com



Laisser un commentaire