Ombres et Soleil

Lola Jost est sous le choc ; les souvenirs remontent douloureusement à la surface… Du mobile jusqu’aux preuves, tout accuse son ami Sacha Duguin du meurtre du divisionnaire Mars, l’ancien patron autant aimé que détesté. Pourtant, Lola et Ingrid sont convaincues de son innocence et prêtes à risquer leur vie pour l’établir. S’engage alors une course-poursuite dans les labyrinthes des scandales politico-judiciaires et du terrorisme international, de l’Europe à l’Asie en passant par l’Afrique. Entre manipulations, violence et trahison, Ombres et soleil flirte avec l’actualité en explorant les sphères les plus obscures de notre époque.

Ingrid et Lola # 6
Editions Viviane Hamy ISBN 978-2-87858-592-6
Editions Points ISBN 978-2-7578-5759-5

couv_ombres_et_soleil IMG_1093

Revue de presse :

Ingrid Diesel est masseuse le jour et strip-teaseuse le reste du temps. Lola Jost a été flic et occupe désormais ses journées en buvant du porto et en assemblant des pièces de puzzles géants. Depuis Passage du désir, en 2004, Dominique Sylvain nous donne régulièrement des nouvelles de ce tandem improbable à travers des romans noirs pleins de bruit et de fureur.
Dans Guerre sale, en 2011, Ingrid et Lola étaient propulsées au cœur des méandres de la Françafrique. Ombres et soleil est la suite de cette enquête où le commandant Sacha Duguin, ancien amant d’Ingrid, est accusé du meurtre du patron de la police criminelle, celui-ci ayant été abattu avec son Smith & Wesson. Pour le blanchir, les deux amies vont sillonner Europe, Afrique et Asie. Une nouvelle fois, Dominique Sylvain se penche sur d’étranges affaires étrangères, qui pourrissent le fonctionnement de l’Etat. Et ce n’est pas triste.
Yann Plougastel, M le magazine du Monde

Ingrid et Lola, deux prénoms pour héroïnes de Jacques Demy. Or, chez Dominique Sylvain, elles ne dansent pas en robes pastel, préfèrent les trottoirs parisiens aux avenues de Rochefort et plongent dans des enquêtes où riment manipulation et trahison. Après Guerre sale, formidable roman noir qui jonglait avec Karachi, Clearstream, la Françafrique et les renseignements généraux, la romancière continue de flirter avec l’actualité dans Ombres et soleil. Un ancien patron de la crim’ retrouvé assassiné près d’Abidjan, un coupable trop idéal, la disparition des précieux carnets d’un avocat qui notait toutes ses transactions pour des contrats militaires… sont juste le point de départ de ce roman noir international. La romancière ne se contente pas d’une documentation soignée, elle sait parfaitement construire une histoire tordue, intense et nauséabonde, qu’elle rafraîchit heureusement avec l’humour vachard de ses dialogues.
Christine Ferniot, Télérama

Dominique Sylvain est une des grandes du polar français. Accompagnant sur ces « Chemins nocturnes « , notamment, Fred Vargas et Maud Tabachnik – toutes les trois publiées aux Editions Viviane Hamy, ce n’est certainement pas un hasard-, elle impose son style imagé, loin d’Agatha Christie, de sa « cup of tea  » et de ses petits gâteaux secs. C’est plutôt en Amérique qu’il faudrait chercher ses références, trinquant d’un verre de blanc sec avec ses frangins, Thompson, Goodis et Cook qui ne diront pas le contraire : un polar sans gueule de bois, ce serait comme un clope éteint, un glaçon sans whisky, un cadavre sans costard. L’abus de lecture ne nuisant pas à la santé, à lire sans modération.
Laetitia Lormeau, Les Echos

Manipulation, violence, trahison, on comprend que la romancière ait trouvé dans la Françafrique une intarissable source d’inspiration…
Julie Malaure, Le Point

Dans ce nouveau roman, on retrouve ses deux héroïnes, Lola et Ingrid, nées dans Passage du désir, il y a dix ans. Lola est une ancienne commissaire. Ingrid est masseuse et strip-teaseuse. Je suis éblouie par la capacité de Dominique à décrire les motivations profondes de ses personnages.
Pascale Frey, ELLE

Assise sur des faits connus mais habilement maquillés, Dominique Sylvain dévide une trame qui flirte autant avec le roman noir que le roman d’espionnage. Surtout, l’auteure possède ce talent si personnel qui consiste à manier l’humour dans des dialogues à l’emporte-pièce où l’on imagine nos deux héroïnes répondant à des seconds rôles hauts en couleurs. Encore une fois, Dominique Sylvain emporte la mise avec son duo de choc, tellement taillé pour le cinéma qu’on rêve que ce soleil à plusieurs ombres soit une fois de plus adapté.
Jean-François Delapré, Librairie Saint-Christophe (Lesneven), pour PAGE des libraires

Suite de Guerre sale, Ombres et soleil est un polar d’une maîtrise parfaite inspiré par les scandales politico-financiers. Avec son duo de choc, Lola Jost, commissaire retraitée et Ingrid Diesel, jeune américaine au physique renversant, Dominique Sylvain impose son style… Bien sûr, Ombres et soleil évoque des réminiscences. Mais Dominique Sylvain est trop futée pour s’enfermer dans un schéma convenu. Dès que l’on croit saisir les clés d’une histoire authentique, elle bifurque, entraînant le lecteur vers d’autres pistes tout aussi plausibles.
Pendant que Lola et Ingrid décortiquent les rouages de la basse politique, au loin, leur cher faubourg Saint-Denis garde son rythme paisible. Antoine le psy promène toujours son chien Sigmund, et quelque part, un puzzle attend que Lola vienne conclure.
C’est une question de patience. Comme dit le proverbe chinois : « Avec le temps, l’herbe devient du lait ».
Frédérique Bréhaut, Le Maine libre

Quel retour que celui de Lola et Ingrid ! Manipulations, violences et trahisons sont au programme sous fond d’affaires nauséabondes qui ne sont pas sans rappeler certaines affaires récentes.
Dominique Sylvain nous offre une intrigue que n’aurait pas renié Machiavel tant elle nous tient en haleine jusqu’à la toute fin du roman. L’histoire aurait pu se noyer dans le glauque si elle n’était pas émaillée de dialogues percutants qui m’ont rappelée un certain Audiard.
Cali Rise, Impudique Magazine



Laisser un commentaire