Panique en Armorique

Finistère sud. Une nuit épaisse de novembre, un incendie criminel détruit un élevage de poulets en batterie. Quand l’attentat est revendiqué par des militants déjantés de la cause animale, l’enquête revient au (charmant) capitaine Chauvigny.

Non loin, la commissaire retraitée Lola Jost et sa meilleure amie, la jeune strip-teaseuse américaine Ingrid Diesel, sont en vacances. Intrigué par les événements, et histoire de s’occuper un peu, le duo décide de jouer les détectives sous le nez des gendarmes.

Mais très vite la tension monte : le P-DG de Poulets Dorés est retrouvé mort, pendu par les pieds et électrocuté comme ses volailles…

RETOURS DE LECTURE (PRESSE, LIBRAIRES, BLOGS…)

  • Prenez une commissaire de police à la retraite – Lola – aux rondeurs assumées, amatrice de bonne cuisine et de promenades au bord du canal Saint-Martin, passant l’essentiel de son temps devant des puzzles géants en sirotant des portos 60 ans d’âge… Ajoutez-y une volcanique Américaine trentenaire – Ingrid –, blonde baroudeuse habituée des clubs de Pigalle où elle excelle dans un numéro très spécial qui finit en nu intégral après strip-tease («mais burlesque, pas vulgaire, you see ?») massacrant avec entrain et bonne humeur la langue de Molière et toutes les conventions. Mettez les deux amies dans un side-car offert par un amoureux transi de la belle Californienne, et partez sur les routes du Grand Ouest jusqu’au Finistère Sud où notre héroïne a hérité d’une petite maison. Vous aurez alors la recette de cette savoureuse Panique en Armorique, septième aventure du duo d’enquêtrices amatrices Ingrid et Lola, due à la plume alerte de Dominique Sylvain.
    Fabrice Douzy, Libération
  • Sous couvert d’une bonne intrigue policière, la romancière distille une dose de bonne humeur tout en nous faisant réfléchir. Loué, comme le poulet, soit-elle !
    Julien Védrenne, La Tête en noir
  • Sur un rythme à la fois syncopé et lascif, les deux « damoiselles » vont rencontrer sur leur chemin une usine futuriste rasée par le feu, un patron d’usine d’élevage intensif de poulets pendu et trucidé par les pieds (et avouez qu’un poulet fumé dans un polar, ça vous refoule un méchant remugle de « revenez-y !), et un éleveur désargenté le corps enfoui dans un monceau d’algues vertes… C’est au poil au plan thématique et c’est superbement rafraîchissant quant à la forme, que demandez de plus.
    Jean-Michel Isebe, blog Polarmaniaque 
  • Région très prisée des industries agro-alimentaire, la Bretagne héberge également son quota d’écolos plus ou moins actifs. En brûlant un poulailler de la campagne quimpéroise, un groupe plus extrémiste que les autres attire l’attention de la police et des voisines de l’incendie. Ingrid, jeune américaine artiste de cabaret, et Lola, commissaire à la retraite, vont s’immiscer avec pertinence dans l’enquête officielle. Les deux héroïnes fétiches de la romancière Dominique Sylvain s’en donnent à cœur joie dans cette comédie policière qui traite avec objectivité de l’agribashing et de la mouvance antispéciste.
    Jean-Paul Guéry, le Courrier de l’ouest, le Maine libre, Presse océan, l’Anjou agricole, La Tête en noir, Rock hardi