Une femme de rêve, la revue de presse

Avec un sens absolu du rythme, Dominique Sylvain joue la partition grinçante d’un polar où se mêlent Amour, Gore et Bitcoins. Et ça dépote.
Isabelle Bourgeois, Avantages

Coup de cœur de Patrick Poivre d’Arvor dans l’émission « Vive les livres » (CNEWS)

Au fil du temps et des romans, Dominique Sylvain s’affirme non seulement comme une auteur incontournable du polar, mais comme l’un des pivots du roman noir made in hexagone.
Luis Alfredo, blog 813

Imaginez une photographie dont le sujet véritable se révèle au fur et à mesure que votre regard s’affine. Une femme de rêve fonctionne ainsi. La philosophie s’invite aux côtés du thriller et du roman noir.
Caroline de Benedetti, Fondu au noir

Dominique Sylvain joue avec les codes du roman noir. Il faut se laisser entraîner par sa plume déroutante. Au moins avec elle, on voyage immobile. N’est-ce pas là l’un des buts de la littérature ?
Guillaume Chérel, La Grande Parade

On avait bien aimé Kabukicho et surtout Les Infidèles, ses deux derniers romans policiers, mais Une femme de rêve a un petit quelque chose en plus. Un grain de folie. Et ça fait du bien.
Alexandra Schwartzbrod, Next-Libération

Dominique Sylvain emporte le lecteur dans un univers dangereusement onirique et sensuel.
Matthieu Marin, Ouest France

Une femme de rêve est un roman riche, intense, aux intrigues subtiles et aux personnages profonds, puissants évoluant dans un no man’s land entre rêve et action débridée, un remarquable polar !
Patrick Cargnelutti, Quatre Sans Quatre

Suspense et dialogues percutants, certes, mais aussi une fine psychologie des personnages et une évasion onirique qui font de cet ouvrage un polar pas comme les autres.
Lyliane Mosca, L’Est-Éclair

Un récit aussi onirique que réaliste, violent et raffiné.
Hubert Artus, magazine LIRE

En fait, Dominique Sylvain s’amuse. Avec le roman qu’elle considère comme un terrain de jeu, avec les codes du polar, mais aussi avec son lecteur. Son jeu est complexe et brillant, elle passe d’une piste à l’autre, multiplie les embûches scénaristiques.
Michel Abescat, France Inter

Dominique Sylvain, délicieusement imprévisible, change ses trames et ses décors sans jamais perdre sa signature.
Frédérique Bréhaut, Le Maine Libre

Vrai-faux polar qui tisse une jolie forme d’espérance pour conjurer la mort.
Yohann Labroux-Satabin, La Vie

Un polar atypique et envoûtant.
Bernard Lehut, RTL

La romancière Dominique Sylvain nous emballe avec un roman incisif et rythmé dans lequel l’évasion et la traque d’un braqueur de haut vol mettent en exergue des personnages profonds et tangibles.
Benjamin Cornet, librairie Les Mots et les choses

Elle ancre ses thématiques dans notre époque et nous livre aussi un grand roman écologique et mondialiste, où se côtoient bitcoins et activistes.
Maria Ramus Ferragu, PAGE des libraires

Un excellent roman de l’une de nos plus grandes plumes noires.
Clara Dupont-Monod, France Inter

Un régal de noirceur et d’originalité ! Des personnages hyper-réalistes, désenchantés et attachants se débattent, le tout dans une temporalité parfois étrange. J’adore !
Jackie, librairie Richer

Un bon polar, bien rythmé et qui joue avec les codes actuels : réseaux sociaux, bitcoins…
Nathalie, librairie La Compagnie des livres

Formidable et glaçant… Très noir et très poétique.
Anne-Marie Revol FranceInfo

Dérives, ressentiments, rédemptions, autant de thèmes que Dominique Sylvain explore avec des personnages plus vrais que nature, sans fioritures. Une évasion intense.
Christine Oddo, ELLE

IMG_8006



Laisser un commentaire